La montée en puissance du mécénat populaire

Dans son article du 18 août dernier publié dans Les Informations Dieppoises, Aurélien Bénard nous fait part d’une pratique qui tend à se généraliser dans la commune de Dieppe, située dans le département de Seine-Maritime : le mécénat populaire. Les collectivités y ont de plus en plus recours pour l’entretien de leur patrimoine faute de financements. Eglises, peintures, pianos, ponts… Tout y passe. Le mécénat populaire offre ainsi de nouvelles possibilités pour les petites communes qui n’arrivent pas à trouver les moyens nécessaires pour rénover leurs biens. Pour cela, les collectivités font appel à la Fondation du patrimoine qui endosse le rôle d’intermédiaire entre les particuliers et les sociétés, afin d’entrer en contact avec des entreprises.

La Fondation du patrimoine a été créée dans le but de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural non protégé. Elle opère partout en France avec des enjeux à la fois culturels, économiques et sociaux. En Seine-Maritime, la fondation a d’ores et déjà participé à la réalisation de plusieurs projets, dont récemment la restauration d’un tableau dans la chapelle des marins de Dieppe, la réhabilitation de l’ancien presbytère de Val-de-Saâne, l’église du Bourg-Dun ou encore le pont de pierre entre Martigny et Saint-Aubin-le-Cauf. La Fondation accompagne le maître d’ouvrage en lui apportant son expertise et son appui.

Plusieurs projets sont encore en cours : à Luneray la charpente ainsi que la voûte de la nef et du chœur de l’église Saint-Rémy sont sur le point d’être remises en état après la récolte de 8 755 euros grâce au mécénat, les églises d’Ermenouville et de Saint-Aubin-sur-Mer sont également à rénover mais pour l’instant les souscriptions n’atteignent que 50 euros pour la première et 39 695,28 euros pour la seconde. Un autre projet à venir est la restauration des vitraux de l’église d’Auppegard ou plus étonnant encore, le piano Pleyel, un modèle de grande queue acquis par l’Académie Bach, une association d’Arques-la-Bataille. Ce dernier projet qui a éveillé l’intérêt de beaucoup de personnes devrait nécessiter de lourds travaux mais pour un résultat qui en vaut la chandelle puisque le piano servira de nouveau pour des concerts une fois rénové.

Le mécénat permet non seulement de contribuer à la conservation du patrimoine mais il procure aussi des avantages aux donateurs puisque ces derniers obtiennent un reçu ouvrant droit à des réductions d’impôts.

Pour plus d’informations :
http://www.lesinformationsdieppoises.fr/2014/08/20/le-mecenat-populaire-a-la-rescousse-du-patrimoine/

Sur le même sujet :
Lorsque les particuliers deviennent mécènes de projets culturels
Impact et évolutions du mécénat en France
Culture : de nouveaux moyens pour développer le mécénat culturel

Faciliter la gestion de projets impactant depuis 2011.
Optimy est le logiciel le plus orienté clients pour la gestion des projets de mécénat et de sponsoring.
Collectez les demandes, sélectionnez-les et gérez tous vos projets dans un outil unique et centralisé.

COMMENCER