Les experts prennent la parole pour Optimy: la philanthropie, la technologie et le volontariat 2.0

Aujourd’hui nous laissons la parole à Raffaella Pannuti, présidente de la Fondation ANT Italie, l’une des organisations privées Italiennes leaders du pays dans le domaine des soins palliatifs et de la gestion de la douleur. Elle va partager avec nous son opinion sur la Fondation et la manière dont celle-ci bénéficie des avancées technologiques.

Laissons la parole à Raffaella: 

Fondée à Bologne en 1978 par le Professeur Franco Pannuiti, notre organisation caritative, Fondazione ANT (Fondation ANT Italie), fournit une assistance à domicile gratuite de soins pour personnes souffrant de cancer et, en fonction des ressources disponibles dans les différentes localisations, organise des campagnes de prévention  gratuites contre le cancer. La fondation, ayant son siège social basé à Bologne, opère dans tout le pays à travers environ 120 groupes locaux connus sous le nom de délégations ANT, qui sont responsables de la coordination de la récolte de fonds à un niveau local.

Quelles sont les activités principales de la délégation ANT, et comment les bénévoles contribuent-ils?

Il y a plus de 2 000 volontaires ANT, organisés en 120 délégations à travers l’Italie. Leurs premières tâches sont de sensibiliser la population au principe d’Eubiosia (signifiant la “bonne” vie), à la dignité de la vie (aussi mais surtout en période de maladie) et à nos projets. Grâce à leur engagement, nous avons pu organiser de merveilleux évènements de collecte de fonds, gérer les centres de conseil et volontariat pour citoyens, et commencer plusieurs campagnes nationales répandues dans tout le pays (par exemple, les cyclamen d’automne pour les préventions, poinsettias, oeufs de pâque…)

Comment vous organisez-vous avec les délégations locales et comment gérez-vous plus de 2 000 bénévoles?

Les délégations ANT sont habituellement fondées de leur propre initiative, même dans les lieux sans équipe de soins de santé. Un groupe de bénévoles fait une proposition et, après un accord de la part de l’administration d’ANT, nous nommons un représentant et nous supervisons (avec la collaboration du responsable local de la collecte de fonds) les campagnes de sensibilisation et événements de collecte de fonds, en mettant l’accent sur l’assistance. Cela est déjà arrivé à Pérouse et en Ombrie, dans le passé nous n’avions pas d’équipe sur place, mais nous avons pu établir une équipe de soins de santé en seulement quelques années. Tous nos bénévoles sont qualifiés: certains, un groupe d’élite, sont qualifiés pour travailler directement avec les familles, afin de les aider à gérer la bureaucratie et les petites tâches, mais aussi pour leur offrir un support logistique ou simplement pour tenir compagnie au membre de famille malade.

Quel est le rôle joué par la technologie dans la philanthropie et les organisations caritatives de nos jours?

En ce qui concerne nos soins de santé, nous travaillons tous les jours pour garantir des améliorations constantes dans la vie de nos bénéficiaires, en établissant des relations fortes entre le patient et son médecin, mais aussi en utilisant tous les types de technologie, même les plus originaux ou inattendus, afin de soulager la douleur et de gérer le traitement. Au-delà de notre utilisation de la technologie cloud Vitaever pour gérer le traitement à domicile et les dossiers médicaux avec un PDA, nous avons récemment expérimenté l’application de la réalité virtuelle pour les patients atteints de cancer afin de faciliter le contrôle de leur douleur et de leur anxiété: ce projet est très ambitieux car nous tentons de créer des vidéos basées entièrement sur les exigences de nos patients.

Aujourd’hui, nous avons des logiciels capables de simplifier les tâches de gestion et de communication, pensez-vous que cela peut représenter une aide utile pour votre type de fondation?

La technologie a certainement été une alliée en termes de collecte de fonds, de communication, et de fidélité des bénévoles et supporters dans la Fondation ANT. Durant ces dernières années, nous avons investi dans un logiciel spécialisé dans la gestion de bases de données et de gestion de newsletters. Nous avons aussi travaillé pour utiliser davantage les réseaux sociaux et pour conserver notre réputation, car ils représentent d’excellents canaux de communication par lesquels il est possible d’interagir directement avec les personnes.

Comment la communication a-t-elle changé et quel impact cela a-t-il eu sur  la sensibilisation?

Grâce au support des agences de publicité et des talents pro bono, nous avons construit notre image au fur et à mesure, atteignant les meilleurs objectifs avec la campagne de la “Gioconda Calva”. Celle-ci a été récompensée à Cannes en 2014 comme étant l’une des meilleurs campagnes de sensibilisation sociale. Nous avons ré-examiné cette figure iconique, la Joconde,, en tant que Joconde chauve, afin d’affirmer la valeur de la vie à tout moment. Cette décision a eu un tel impact que nous avons enregistré une  croissance constante de nos revenus cette année.

De plus en plus de jeunes deviennent conscients et s’intéressent à la philanthropie et aux organisations caritatives à une échelle internationale, pensez-vous que ce phénomène est répandu en Italie aussi?

Je me demande comment nous vivrons les changements graduels qu’il y aura au sein de la fondation dans les 20 prochaines années, depuis la récolte de fonds jusqu’à la loyauté des bénévoles. Je suis sûre que nous nous adapterons aux changements économiques et à la société qui, au cours du temps, deviendra notre valeur la plus précieuse. Pour ce faire, nous devrons garder confiance en nos standards tels que la transparence, la fiabilité, et l’efficacité, sans oublier les principes fondateurs de l’expérience ANT, la rectitude morale et la solidarité. Je suis plutôt certaine que, grâce à ces caractéristiques, quiconque croit en un monde dans lequel non seulement le gouvernement mais aussi la société fait sa part, continuera à nous soutenir.

Conclusions

#1 La technologie aide la Fondation à être plus efficace dans le soulagement de la douleur et la gestion des traitements, et est également utile dans la gestion des soins à domicile des patients.

#2 La technologie est aussi une alliée pour la Fondation en termes de collecte de fonds, de communication, de volontariat et de fidélité des soutiens

#3 La communication a évolué et s’est répandue de plus en plus, ce qui permet d’avoir un impact sur une plus large population.

#4 Tandis que la société évolue, la Fondation devra maintenir ses standards de transparence, fiabilité, et efficacité ainsi que ses principes, la rectitude morale et la solidarité.


 A propos de Raffaella Pannuti 

Raffaella Pannuti.jpg
Née à Bologne en 1973, Raffaella Pannuti est diplômée en chimie industrielle. Après plusieurs expériences professionnelles, notamment une expérience de journaliste, Raffaella devient membre de la Fondazione ANT Italia ONLUS en 1998, tout d’abord en tant que Press office manager, puis comme Secrétaire générale et finalement en tant que Présidente en 2011. Elle est aussi membre d’EUCLID, une organisation internationale qui rassemble les dirigeants des groupes à but non-lucratif, et des Groupes d’Action de l’Union Européenne. Elle est actuellement en train de collaborer en tant que coauteur surplus de 20 projets à propos des soins palliatifs; De plus elle a été le mentor de plusieurs conférences et conventions médicales nationales et internationales à but non-lucratif.  


 

Vous pouvez aussi lire:

Journée Internationale du Bénévolat: faire la différence 

Qui organise une campagne caritative pour Noël?

Aimez-vous donner en retour à votre communauté? C’est bien le cas de ces marques Italiennes!

Faciliter la gestion de projets impactant depuis 2011.
Optimy est le logiciel le plus orienté clients pour la gestion des projets de mécénat et de sponsoring.
Collectez les demandes, sélectionnez-les et gérez tous vos projets dans un outil unique et centralisé.

COMMENCER